السراج المنير في الطب العربي والإسلامى

 

AL-HIJAMA :LA PRATIQUE DE LA SAIGNEE

 

 

LA PRATIQUE DE LA SAIGNEE

Le prophète Mohammed Que Le Salut Soit Sur Lui a dit : l'homme qui pratique la saignée pour purifier son sang devient plus léger et plus vigoureux et voit sa vue s'améliorer). De plus, El Bokhari et Muslim ont rapporté que l'envoyé de Dieu SWS s'est fait faire une
saignée et a rémunéré celui qui la lui a faite.


Qu'est-ce que la saignée ?
La saignée dans le vocabulaire signifie l'action de retirer du sang des endroits précis du corps (la Sunna l'a démontrée) par une incision superficielle, et la récupération du sang vicié. Il existe deux sortes de saignée.

1) La saignée légère : sans incision, et qui soulage les rhumatismes, active la circulation du sang et guérit d'autres maux, comme la difficulté d'uriner et les blocages du dos notamment chez la femme.

2) La saignée avec écoulement de sang, c'est-à-dire l'évacuation du sang après incision à l'aide d'un rasoir ou d'une lame, sur certaines parties du corps.


L'importance du traitement par la saignée est une action dont on parle en Islam.
Le prophète Mohammed SWS a lui même exhorté les musulmans à pratiquer la saignée pour traiter leurs maladies, car elle est d'un immense intérêt pour la santé et les soins.
Le prophète Mohammed SWS s'est lui même soigné de ses problèmes de santé grâce à cette pratique et a dit à ce propos : « Le meilleur remède pour vous soigner est la saignée" » Il a aussi conseillé à ses compagnons de pratiquer la saignée, et les anges ont exhorté aussi aux soins grâce à cette pratique tous comme les savants et les anciens guérisseurs. Des Hadiths aussi font références sur l'importance du traitement des maux par la saignée.

1) Le prophète Mohammed SWS a dit : « Le meilleur des soins demeure la saignée » selon ce qu'a rapporté El Bukhari

2) Le prophète Mohammed SWS a dit aussi : « Le meilleur des traitements que vous ferez est la saignée avec incision, une gorgée de miel ou une cautérisation avec le feu, ce qui stoppera votre maladie. »
Ainsi l'ont rapporté El Boukhari et Muslim.

3) El Tilmidhi Ibn Madjeh rapporte ce qu'a dit Ibnou Abbes (Que Dieu l'agrée) : Le prophète Mohammed SWS a dit : « Je n'ai jamais passé une nuit de souffrance sans que tous les anges ne me disent : Ô Mohammed, tu dois pratiquer La Hijama (saignée) ».

Ibnou El Qaïm a dit dans son traité ETTIB ENNABAOUI (la médecine prophétique) : « La saignée en tant de grosses chaleurs et dans les endroits chauds, ainsi que sur les parties chaudes du corps humain rend ceux qui la pratiquent bien portants. Elle est bénéfique et
d'une importance primordiale pour eux.

Les conseils a suivre après la HIJAMA
1) Il est préférable de s'abstenir de pratiquer une saignée au moins 12 heures avant de s'accoupler et 24 après la saignée, et ce, pour préserver ses forces et son intensité physique.
Et sur ce point, beaucoup de savants et de spécialistes se sont exprimés, et parmi eux, Ibnou Hadjar qui a dit dans EL FETH « Abou Maâmmar, Âbdel Warith, Ayoub ont évoqué Ibnou Âbbas qui a dit : «
L'envoyé de Dieu SWS a pratiqué la saignée alors qu'il observait
le jeûne. »
Explication : Le Hadith de Ibnou Abbas dit : Le prophète Mohammed SWS a pratiqué la HIJAMA alors qu'il observait le jeûne, et il précise que cela s'est fait durant la journée. Selon les médecins, la saignée est bénéfique lorsqu'elle se pratique entre 14 heures et
15 heures, et pour qu'elle n'influe pas sur l'appétit ou sur la faim ou toute autre activité physique ou intellectuelle.

2) Il faudrait que le malade se repose et ne fasse pas d'efforts particuliers, ni qu'il se mette en colère ou s'énerve après une saignée, de façon à ce qu'il ne soit pas exposé à une tension artérielle trop élevée. Et si le patient ne se repose pas suffisamment , il risque d'être de nouveau malade à cause du déséquilibre énergique.

3) Il faudrait aussi éviter les boissons glacées durant 24 heures.

4)Il faudrait que celui qui a pratiqué la saignée couvre l'endroit où celle-ci a été faite, et qu'il évite de l'exposer aux courants d'air comme c'est le cas pour toutes plaies et ce, afin
d'éviter la contamination microbienne et les inflammations.

5) Il est préférable également que le malade ne mange pas de nourriture trop salée ou trop épicée juste après la saignée.

6) Certaines personnes ressentent une hausse de température sur tout le corps et ce, dès le deuxième jour après le traitement. Cela est tout à fait normal et l'état de santé de la personne se stabilisera très vite.

7) Certaines personnes éprouvent des malaises lorsque la HIDJAMA est pratiquée dans le dos. Ceci est également normal, et il n'y a pas lieu de s'inquiéter.

8) Les médecins syriens affirment qu'il est possible de manger après la saignée, une nourriture facile à digérer, et faite de fruits et légumes et de sucreries. Habituellement, on présente au patient de la salade mélangée à des tranches de pain grillé assaisonnée d'huile et de vinaigre que l'on appelle en Orient le FATTOUCHE, accompagnée d'olives. Il est important de prendre aussi des produits laitiers tel que le lait, les fromages, les yaourts, de la crème fraîche et des plats cuisinés avec ces bonnes choses le
jour de la saignée, c'est-à-dire durant la journée et la même soirée seulement, et non pas en abuser, parce que les produits laitiers risquent de provoquer des malaises et des nausées et influer négativement sur la tension artérielle, ce qui peut provoquer d'autres problèmes de santé. Généralement, nous devons éviter les effets négatifs sur le corps après la constatation de l'amélioration de l'état de santé suite à une saignée.

La HIJAMA (saignée) et la recherche médicale.
Il a été constaté que la pratique de la saignée guérit certaines maladies cardiaques, des maladies hématologiques (du sang) et des maladies du foie. Dans le cas de problèmes rénaux et quand toutes les thérapies essayées n'ont pas donné de résultat, surtout en cas
d'hypertension artérielle, on procède à la saignée, pratique essentielle pour diminuer le flux du sang dans les veines, ce qui est important pour une guérison rapide. On peut ainsi faire face à une brusque hypertension qui peut provoquer un état de choc et un risque de commotion cérébrale. Dans ce cas précis, il est important de procéder à l'évacuation du surplus de sang dans les veines dans les plus brefs délais en pratiquent une saignée.
Il en est de même pour certaines maladies rénales qui ne répondent pas aux thérapies connues et pour lesquelles on ne trouve aucun remède, précisément dans certains cas ou le taux de globules rouges et d'hémoglobines dans le sang est trop élevé. Ce genre de cas est constaté essentiellement chez les gens qui vivent en altitude où l'oxygène se fait rare, et en cas de trop fortes chaleurs qui risquent de provoquer une nette augmentation de globules rouges dans le sang.


Les points de saignée.
Il existe 98 points de saignée dans le corps. 55 points se situent dans le dos et 43 sur le visage et le ventre.
Pour chaque maladie,il existe un ou plusieurs points précis du corps humain où l'on doit pratiquer une saignée.
Les plus importants de ces points sont communs à toutes
les maladies. Nous commencerons par les cervicales, c'est-à-dire par les 7 vertèbres du cou, surtout au niveau de l'épaule
et à la base du cou, où la saignée guérit un grand nombre de maux.

C'est une zone très sensible dans le corps humain qui a une
grande importance dans l'activité du corps et où l'on trouve une grande concentration des nerfs. Cette région est l'endroit où les chinois pratiquent souvent l'acupuncture pour soulager les douleurs.
Pourtant, il a été constaté que la saignée sur cette zone donnent dix fois plus de résultats, car l'acupuncture n'agit que sur le point où est plantée l'aiguille, alors que la saignée se pratique sur une zone de 5 centimètres de diamètre environ.
La saignée soulage aussi les nerfs qui provoquent nos réflexes et les rend plus dynamiques en répondant mieux aux sollicitations, surtout lorsque la saignée est pratiquée dans le dos.
Lorsque notre estomac est douloureux, il faut faire une saignée dans le dos. Le pancréas aussi a deux points de saignée, quant au colon,il a 6 points de saignée qui le guérissent. La saignée agit aussi sur le liquide lymphatique qu'elle stimule et renforce ainsi la défense immunitaire du corps afin de mieux combattre contre les maladies virales comme l'hépatite « C » par exemple.

Est-ce que la saignée fait rompre le jeûne ?
Les avis des savants sont partagés sur ce sujet, et le meilleur avis demeure celui de l'observateur Choukani paix à son âme qui dit que la saignée est néfaste pour l'homme lorsqu'elle est pratiquée de manière excessive et exagérée, et risque de l'affaiblir au
point de lui faire rompre le jeûne. Mais elle est bénéfique lorsqu'elle se pratique sans excès. Pour exemple, nous citons ce qui a été rapporté par Abderrahmane Ibnou Ali Leïla sur les avis du prophète Mohammed QLSSSL qui a dit que l'envoyé de Dieu SWS a interdit la saignée durant le jeûne et a dit qu'elle est néfaste pour les gens de faible constitution.
Et compte tenu de tous ces avis, il serait donc préférable d'éviter de pratiquer la HIJAMA (saignée) lorsque la personne jeûne, et Dieu Seul Sait mieux que nous tous.

Note Importante:
Dix (10) jours après la pratique de Hijama, le patient doit refaire une consultation pour un suivi médical.

  • Currently 0/5 Stars.
  • 1 2 3 4 5
0 تصويتات / 1764 مشاهدة
نشرت فى 17 أكتوبر 2012 بواسطة tebnabawie

سالم بنموسى

tebnabawie
»

ابحث

تسجيل الدخول

عدد زيارات الموقع

979,330